S01, épisode 13

Super-Rhéteur raconte une blague

(où notre héros démontre un certain humour)

 

C’est bien normal de penser qu’un super-héros il est toujours sérieux. Mais moi je me souviens qu’un jour Super-Rhéteur, des années avant qu’il ne soit mort un peu bêtement, je l’ai entendu raconter une blague.

C’était une blague qui s’appelait « Platon fait caca » et je suis sûr que vous n’avez jamais entendu ça, pourtant elle est drôle alors je vais vous la raconter (mais il faut imaginer que je vous la raconte pour de vrai et pas qu’elle est imprimée dans un livre à neuf euros, parce que les blagues c’est plus drôle à l’oral qu’à l’écrit et aussi je trouve que neuf euros c’est un prix un peu onéreux pour ce genre de bêtises ; vous ne vous rendez peut-être pas compte, parce que vous avez beaucoup d’argent et parce que vous n’avez pas encore lu cette blague, mais vous me direz dans quelques lignes). Alors voilà, la blague elle faisait comme ça :

Il était une fois Platon, il était allé passer l’après-midi chez son copain. À un moment, le copain il est sorti de la pièce pour faire quelque chose on ne sait pas quoi. Mais quand il est revenu, Platon il avait fait caca sur le tapis. Mais alors un très gros caca, vraiment, et qui ne sentait pas très bon. Alors le copain il est un peu en colère. Il crie : « ben alors Platon, qu’est-ce que tu as fait ?! On ne peut pas te laisser cinq minutes ou quoi ?! ». Mais Platon il répond, l’air innocent comme s’il ne savait pas de quoi il s’agissait : « moi ? rien, pourquoi ? ». Alors le copain il est encore plus en colère, il regarde Platon, il regarde le tapis, il regarde Platon, il regarde le tapis, il regarde Platon et il dit, en montrant le caca qui pue sur le tapis : « Ben alors, Platon, et ça, c’est quoi ?! ». Il crie fort et il est rouge avec les yeux froncés. Et Platon il répond simplement : « ça ? aucune Idée ».

Voilà, la blague elle est finie comme ça.

Bon, j’ai bien l’impression que certains ne la trouvent pas si drôle que ça. Je pense que c’est parce qu’ils n’ont jamais lu le livre qui s’appelle le Parménide, tout simplement. Tant pis pour eux. C’est sûr que dans ces conditions il y a de quoi se dire qu’on a mal dépensé ses neuf euros. Quand je pense à tout ce qu’on peut acheter avec neuf euros…

Leave a comment

Your email address will not be published.


*